Détail pays | Maroc Export

Array
(
    [fr] => 503
    [ar] => 39355
)
/ ------------503
Chine
Les Émirats Arabes Unis
Japon
Arabie Saoudite
Malaisie
Corée du Sud
Koweït
Bahreïn
Sultanat Oman
Thaïlande
Qatar
Vietnam
Kazakhstan
Tadjikistan
Ouzbékistan
Irak
Indonesie

Données Générales

Après des années d'embargo et de conflits, l'économie irakienne a amorcé un redressement. Doté de ressources gazières très importantes, l'Irak dispose surtout de la quatrième réserve mondiale de pétrole. Les hydrocarbures représentent près des deux tiers du PIB, 90% du budget de l'État et la quasi-totalité des exportations. En 2013, la croissance a été de près de 4%, soit un bon résultat, mais bien loin de la croissance de 2012. Elle a bénéficié des cours mondiaux du pétrole. La production continue d'augmenter, mais à un rythme qui se ralenti. La consommation influe sur la croissance, alimentée par la revalorisation des salaires et les subventions sur les produits de première nécessité. Cependant, la croissance dépend trop de la situation politique incertaine et de la production d’hydrocarbures. Enfin, l’inflation reste élevée.

Le pays se reconstruit et cherche à renforcer la stabilité macroéconomique, à améliorer le climat des affaires, la gestion des finances publiques et à diversifier son économie, qui dépend des bailleurs de fonds internationaux L’investissement public est une priorité nationale. Un plan pour les cinq ans à venir prévoit de soutenir cinq secteurs créateurs d'emploi : la construction, l'agriculture, l'éducation, l'énergie et les transports et les télécommunications, pour un investissement, majoritairement public, de 350 milliards de dollars. Le pays souffre d'une production d'électricité insuffisante (qu'il entend développer avec le gaz) qui pénalise son industrie pétrochimique tandis qu'il importe la majorité des biens de consommation. En outre, la loi sur la forme de l’État, fédéral ou centralisé, n'est toujours pas votée. La région autonome du Kurdistan, las d'attendre cette loi, a attribué des contrats à des compagnies pétrolières à de biens meilleures conditions que celles de l'État irakien, notamment dans la province contestée de Kirkouk. Elle construit aussi un pipeline reliant directement le Kurdistan irakien à la Turquie. Cela risque d'envenimer des relations déjà tendues avec Bagdad. En 2013, de nombreux attentats ont eu lieu, qui ont attisé les relations entre chiites et sunnites. Ce facteur risque également de renforcer les aspirations fédéralistes, auxquelles le premier ministre Nouri Al-Maliki s'oppose. Enfin, la perspective des élections législatives en mars 2014 risque de renforcer l'instabilité. Le pays renforce ses liens avec la Chine et la Russie. Un port commercial et pétrolier est en chantier dans le golfe persique. Le pays cherche aussi à renforcer l’intégration économique régionale.

L'Irak souffre de la corruption. Le climat social et la situation politique et sécuritaire du pays sont critiques. L'accès à l'eau est très limité. Le taux de chômage est très élevé, en particulier pour les jeunes et les femmes et l’État représente le premier employeur d’Irak. Le pays compte également près de 3 millions de déplacés et réfugiés, un irakien sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

Responsable du marché

DIRECTION MARCHES/ SANAE LAHLOU

n° 5 rue Sidi Belyout, 20000 Casablanca - Maroc
T.(+212) 522 30.22.10/30.75.43
F.(+212) 522 45.05.57/30.17.93
E. exportateurs2015[@]marocexport.gov.ma

Top 3 export

PIB/Habitant

Aucune information

Indice de qualité de vie

Aucune information

Top 3 import

position vs Maroc

Puissance mondiale

Aucune information

Taux de croissance

Aucune information

Taux d'ouverture du marché

Aucune information

Population

Aucune information

Responsable du marché

DIRECTION MARCHES/ SANAE LAHLOU

n° 5 rue Sidi Belyout, 20000 Casablanca - Maroc
T.(+212) 522 30.22.10/30.75.43
F.(+212) 522 45.05.57/30.17.93
E. exportateurs2015[@]marocexport.gov.ma

Données économiques

PIB PIB par habitant (en USD-PPA)
PIB en millions de USD (à prix courants)
Taux de croissance du PIB (à prix constants)
Consommation Consommation privée en millions de USD (à prix courants)
Investissements Investissements en millions de USD (à prix courants)
Importations Importations de biens en millions de USD (a prix courants)
Taux de croissance des importations (à prix constants)
Balance commerciale Balance commerciale (en millions de USD)
Balance commerciale / PIB (%)
Sources : FMI, Banque mondiale ,OMC

Echanges avec le Maroc

Liens utiles

Commerce extérieur :
Réglementation tarifaire et non tarifaire :
Règles d'origine :
Système Généralisé des Préférences :